procédé d'insistance

发布时间:2016-4-21 | 杂志分类:其他
免费制作
更多内容

procédé d'insistance

POUR EXPRIMER L’INSISTANCE ET LA MISE EN VALEURPour bien comprendre une phrase il faut saisir la différence entre le « thème » et le « propos ». Lavaleur de thème ou de propos d’une suite de mots est très importante car elle détermine souvent laforme de l’énoncé et en particulier l’ordre des mots.En règle générale, le thème précède le propos, sauf exceptions. On va le plus souvent du connu versl’inconnu du propos.Comparez : L’an dernier, quand nous étions dans les Pyrénées, nous avons dé... [收起]
[展开]
procédé d'insistance
粉丝: {{bookData.followerCount}}
文本内容
第0页
POUR EXPRIMER L’INSISTANCE ET LA MISE EN VALEUR

Pour bien comprendre une phrase il faut saisir la différence entre le « thème » et le « propos ». La
valeur de thème ou de propos d’une suite de mots est très importante car elle détermine souvent la
forme de l’énoncé et en particulier l’ordre des mots.
En règle générale, le thème précède le propos, sauf exceptions. On va le plus souvent du connu vers
l’inconnu du propos.

Comparez :
L’an dernier, quand nous étions dans les Pyrénées, nous avons découvert l’amour.

Qu’est-ce qui s’est passé l’an dernier dans les Pyrénées ?
L’an dernier, quand nous avons découvert l’amour, nous étions dans les Pyrénées.

Où étiez-vous, quand vous avez découvert l’amour ?

Ou encore :
Quand est-ce qu’il aime chanter ?

Il chante quand il prend sa douche.
Qu’est-ce qu’il fait en prenant sa douche ?

Quand il prend sa douche, il chante.

En réalité on peut souvent modifier l’ordre des mots dans la phrase en français et c’est un des procédés
de mise en valeur.
Comparez :

Le Cachemire a été le principal dossier abordé cette année.
Principal dossier abordé cette année : le Cachemire.
La seconde formulation met en valeur l’importance du dossier du Cachemire et répond à la question :
Quel a été le principal dossier abordé cette année ?

Les présentatifs (voir plus loin) permettent la « mise en propos ».
Paul a réparé ma bicyclette.

A l’oral, l’intonation permet de souligner « Paul » mais sa position grammaticale de sujet n’est pas la
position habituelle du « propos ». « C’est …. qui » est un procédé de « mise en propos ».

C’est Paul qui a réparé ma bicyclette.

En français littéraire, on peut antéposer la conjonctive
Qu’il ait cherché à fuir à l’arrivée de la police suffit à faire douter de son innocence.

On peut aussi utiliser la tournure « le fait que », « le fait de »

le fait de + infinitif
le fait que + subjonctif
Le fait de faire de la randonnée me détend.
Le fait que vous soyez là me rassure.

Mise en relief du sujet

Le pronom sujet est souligné par un pronom tonique, par aussi et non plus.
Nous, nous n'accepterons jamais. Lui, il n'est jamais d'accord.
Moi non plus, je n'irai pas à cette réunion.

Si le sujet est un nom, on peut le reprendre par un pronom sujet. Ce tour appartient à la langue parlée
familière. Elle s’utilise à l'oral à moins qu’on ne souhaite insister.

pour (ma) part, en ce qui (me) concerne, pour (moi) –
si on veut exprimer une opinion personnelle en la soulignant.

Pour ma part, je préférerais qu'on attende un peu.
Pour sa part, le Journal du Dimanche affirme avoir limité les pertes.
En ce qui nous concerne, nous sommes tout à fait d'accord.
第1页
« Quant à … » exprime souvent une opposition ou une restriction par rapport à d'autres opinions déjà
présentées.

Paul et Jacques sont très optimistes. Quant à moi, je ne partage pas tout à fait ce point de vue.
Quant à ... en tête exprime parfois moins l'insistance qu'un certain contraste dans une énumération.

J'ai vendu mes meubles, ma télévision, mon vélo. Quant à ma voiture, elle est en si mauvais état que je
ne peux trouver aucun acquéreur.
Dans le sens de "au sujet de" "relativement à" , « quant à » ne se place pas en tête.
Je n'ai aucune information quant à l'organisation possible d'une manifestation.
Attention aux calques de phrases chinoises : « Quant aux étudiants, ils ont beaucoup de cours… »
« En ce qui concerne les cours, je préfère les cours d’économie.. »
Autant de formules lourdes et parfois très maladroites lorsqu’il n’y a pas d’intention d’insistance.
Les étudiants ont beaucoup de cours.
De tous les cours ce sont ceux d’économie que je préfère.

La mise en relief du sujet la plus courante est le présentatif c'est qui ou voilà (ce) qui, ce qui.. c’est .
Les yeux des gens fixés sur moi, voilà ce qui me donne le trac.
Ce qui fait la véritable originalité de ce roman, c’est surtout la manière dont l’intrigue est conduite.
La patience et la bonne humeur, c’est ce qui aide à supporter les difficultés.
Travailler régulièrement, c’est ce qui est important pour faire des progrès.
De meilleures conditions de logement, c’est ce dont nous avons besoin.
Etre accueilli par le maire en personne, c’est ce à quoi je ne m’attendais pas.

Ce qui / Ce que / Ce dont / Ce à quoi ……….,c’est + nom / de + infinitif
c’est que.

Ce qui est le plus important dans la cuisine, c’est de bien choisir les ingrédients.
Ce qui est le plus important dans la cuisine, c’est le choix des ingrédients.
Ce dont nous sommes fiers, c’est d’avoir fait de notre village un centre touristique.
Ce que je souhaite le plus, c’est la réussite de mon fils / c’est de voir mon fils réussir.
Ce que je souhaite le plus, c’est que mon fils réussisse.
Le pronom et le nom (animé) sujets peuvent être repris par un pronom tonique renforcé ..-même, pour
insister sur l'identité du sujet. (en personne)
Marie s'est coupé les cheveux elle-même.
Mes parents sont venus eux-mêmes voir le directeur.

même
Il peut se placer devant le nom sujet pour le renforcer et ne s'accorde pas.

Même ses amis ne veulent plus lui faire confiance.

seul(e)
L’adjectif placé en tête peut souligner le caractère unique du sujet.

Seuls quatre pays ont répondu favorablement au projet d’exposition internationale.
Seuls 24% des candidats sont des femmes.
Seule m’intéresse l’oeuvre que j’écrirai demain.
Seuls certains secteurs comme les fabricants de téléviseurs, bénéficient de cet événement sportif.

Mise en relief du complément d’objet direct ou indirect

On peut l'antéposer en le reprenant ou non avec un pronom de rappel.
Son histoire, je l'ai entendue cent fois. Cet outil, je ne peux pas m'en servir.
Des bonbons, il n'en mange jamais. Cet ami, je pense souvent à lui.
Des professionnels, l’entreprise en compte six
A cela s’ajoutent les accusations de corruption.

(et) en particulier et particulièrement

(et) notamment (et) surtout

Pour préciser en insistant.

Il aime les fromages français et particulièrement le fromage de chèvre.
第2页
Si vous aimez la peinture, vous devriez visiter Le Louvre, le Centre Pompidou et surtout le Musée
d’Orsay.
Il y a en particulier, dans ce jardin, des camélias d’une espèce très rare.

On peut là encore, utiliser, "pour ce qui est de " " en ce qui concerne" « quant à » « s’agissant de »
Pour ce qui est des places d'avion, je m'en occuperai demain.
Après la tempête, il faudra enfin environ trois ans pour déblayer ce bois. Quant à la reconstitution de
notre patrimoine vert, il faut compter des décennies.
S’agissant des articles critiques ou des éditoriaux, le rédacteur en chef tient à les revoir en personne.

ou encore le présentatif c'est….que voilà (ce) que, ce que.. c’est (voir p.100)
C'est ce livre que je cherche depuis des mois.
Ce que l'on apprécie ici, c'est que les dalles de pierre sont bien lisses

même
après le nom, il s’accorde

Ce sont les arbres mêmes que mon ancêtre a plantés après la guerre de 1870.

(tout) et même ; jusqu’à
J'ai tout vendu, ma voiture, mes meubles et même mes livres.
J'ai tout vendu jusqu'à mes livres.

L'article défini peut contribuer à la mise en valeur d'un nom, sujet ou complément, en soulignant son
caractère unique.

Ce n'est pas une condition nécessaire, c'est la condition sine qua non pour que j'accepte.
C'est une amie de Christian ? __ Non, c'est l'amie de Christian.
Elle a dit oui à la condition que cette affaire reste secrète.

Pour souligner un adjectif possessif ou une relation d'appartenance, on peut utiliser l'adjectif "propre"
Je l'ai vu de mes propres yeux. C'était la propre fille de M. Dutoit.
Je lui ai remis cette lettre en mains propres.

Pour mettre en relief un adjectif attribut
Il est antéposé et il peut être repris par un pronom neutre.

Compétente, elle l'est certainement.
Rares sont les étudiants qui étudient trois langues.
Belle époque que la nôtre !

Pour renforcer un adjectif de qualité

Le degré d’un adjectif
d’autant plus / moins que

Ce médicament est d’autant plus efficace qu’il est pris aussitôt après le repas.
autrement, bien, de loin, de beaucoup

C'est autrement plus difficile.
Ce n’est pas la première fois qu’une marée noire touche nos côtes, mais c’est de loin celle qui a
provoqué l’exaspération la plus forte.
C’est l’amour, et de loin, qui reste la principale raison de se marier.
Le salaire mensuel des 10% de femmes les moins bien payées est de beaucoup inférieur à celui de la
catégorie équivalente des hommes.
tout
Elle venait de porter plainte contre une autre société tout aussi peu scrupuleuse.
Ils sont rentrés tout trempés. Elle a réussi à faire cet exercice toute seule.

dans une phrase exprimant une opinion, une idée : et même, voire, voire même (lit)
Ce médicament est inutile, voire même dangereux.
第3页
Les préfixes : super hyper ultra extra sur infra hypo sous
C'est une enfant hypersensible.
Ils vivaient dans des conditions infra-humaines.

Les suffixes -issime ou -et,ette (diminutifs – parfois litote)
C'était un homme richissime. Ce cas est rarissime.
Il avait fini par accumuler une somme rondelette.

Certains adjectifs ont parfois le sens d'un degré absolu et peuvent permettre d’exprimer le degré absolu
d’une qualité

C'est un parfait égoïste.
La décoration de ce salon est d’un raffinement inégalé / sans pareil.
Elle s'est montrée d'une gentillesse extrême. C'est un exercice d'une extrême simplicité.
Le suprême raffinement est de consommer ce plat avec du champagne.
Pour exprimer le degré absolu de la qualité, le nom peut remplacer l’adjectif.
Cet homme est la bonté même.
C'est le comble de la délicatesse.
C’est le summum du ridicule.

On peut aussi choisir un adjectif à valeur hyperbolique

Une faillite retentissante Un prix dérisoire

Une victoire écrasante Un progrès infime

Un record pulvérisé Un risque insignifiant

Une fulgurante ascension Un incident minime

Des pluies diluviennes Un salaire misérable

Une atmosphère paradisiaque

Une règle draconienne

Un départ massif

Une fabuleuse énergie

Un pourboire royal

Des profits mirobolants

Une somme astronomique

Une température caniculaire

etc.

Parfois, l’adjectif a une valeur de litote :

Ça coûte une petite fortune ! (ici « petite » signifie en fait « énorme »)

tel(le) (= si grand)
Qui aurait pu prévoir un tel succès ?

Certains adjectifs sont renforcés par des expressions adverbiales comme : en tous points, au plus
haut point, à ce point, à un tel point, à l'extrême

Elle était amaigrie à l'extrême. Elle est jolie comme tout.
Ce texte est en tous points semblable à celui que vous avez présenté la semaine dernière.
C'est on ne peut plus facile. Personne n’est stupide à ce point.
C'est tout ce qu'il y a de plus facile. Il est timide au dernier point.

On peut trouver une comparaison, une métaphore ou une expression métaphorique
On aurait dit un squelette ambulant (tant elle était maigre)
Ce n'était plus qu'un sac d'os. Elle n'avait plus que la peau sur les os.
Je meurs de faim. Il a mangé comme un ogre.

Les comparaisons qui se réfèrent à des animaux en parlant des humains ont souvent une connotation
triviale.

J'avais une faim de loup. Il était doux comme un agneau.
Ce sont de vrais requins. Il n'aurait pas fait de mal à une mouche.
第4页
de taille
Les enjeux sont de taille. La différence est de taille.

le, la moindre (signifie souvent = même le/ la plus petit(e) )
Il n’a pas prêté la moindre attention à nos remarques.

Enfin à l'oral on peut détacher les syllabes pour accentuer le mot :
C'est vraiment i-ni-ma-gi-na-ble !

Pour mettre en relief une question (avec une nuance d'étonnement, d'ironie ou d'impatience parfois)
Quand donc allez-vous répondre ? Pourquoi donc ne dites-vous rien ?

La question rhétorique, peut être une façon de renforcer l’affirmation.
Qui d’autre que cet acteur aurait pu incarner ce personnage cruel et insolent ?

seulement
Avez-vous seulement pensé à ce que deviendront vos parents si vous partez ainsi brusquement en les
laissant seuls ?

Pour renforcer une négation
pas du tout, pas le moins du monde, rien au monde, jamais de la vie, au grand jamais,
à aucun prix, pas un(e), sans un(e)

Cela ne m'ennuie vraiment pas le moins du monde.
Ces hommes ne parlent pas un mot de français.
N'acceptez jamais, au grand jamais !
Votre temps est précieux, n’en perdez pas une seconde.

même pas, pas même, sans même
Mon cousin ne m'a même pas salué.
Je ne voudrais pas de ce vieux vélo, pas même gratuitement.
Personne, pas même un spécialiste, ne pourrait faire cela.
Il est parti sans même un mot d'excuse.

Jamais peut être mis en tête.
Jamais je n'accepterai de trafiquer les comptes.
Jamais de la vie je ne ferai une chose pareille.

Pour mettre en relief des circonstances, on peut changer l'ordre des mots dans la phrase.
Par exemple, un adverbe ou un complément circonstanciel peuvent être placés en tête.

Bientôt, tous vos ennuis seront terminés.
Rapidement, il a fait disparaître toutes les traces de la bagarre.
Peu à peu, vous allez trouver le français très facile.
En matière de goût et de plantes, l’Europe de l’infusion n’est pas près de se faire.
Dans de telles circonstances, il est difficile de garder son calme.

Certains adverbes comportent une idée de degré absolu

absolument totalement parfaitement complètement

entièrement vraiment foncièrement etc.

ou viennent renforcer un adjectif ou un participe passé

strictement formellement radicalement etc.

en particulier (et plus) particulièrement

notamment surtout

avant tout

Dans certaines situations de prise de notes, on doit veiller à rester au plus près du discours d’origine.

C’est notamment le cas lors des entretiens et des réunions.
第5页
être loin de faire , loin s’en faut
Je suis loin de connaître tout le vocabulaire de ce livre.
Elle est encore loin de parler couramment.
L’histoire des premiers hommes est loin d’avoir livré tous ses mystères.
Les deux logiques ne sont pas identiques, loin s'en faut.

au point (que / de faire qqch = conséquence) / à quel point, au plus haut point
On voit à quel point ce jugement peut choquer le fanatisme.
Cette lettre illustre à quel point les questions d’argent, dans un couple, sont complexes.
C’est une situation qui préoccupe au plus haut point le premier ministre.

à tout prix
Nous devons à tout prix finir les travaux dans les délais fixés.

encore renforce une comparaison ou l’idée de changement positif ou négatif
Cette carte graphique améliore encore les performances du système.
La panne des équipements informatiques rend plus difficile encore la tâche des contrôleurs.

qui plus est
La rentabilité des investissements est loin d’être immédiate et, qui plus est, parfois incertaine.

Pour insister sur une condition

Une condition suffisante : simple
Nous viendrons vous dépanner à domicile sur un simple coup de fil.
Mille vélos seront prêtés gratuitement aux Parisiens désireux de se remettre en selle sur simple
présentation d’une carte d’identité et d’un chèque de caution.

Une hypothèse : encore, seulement
Si seulement il nous avait prévenus, nous aurions évité cette perte de temps.
Si encore il se montrait serviable, on lui pardonnerait ses maladresses.

Pour renforcer une concession.
Bien qu'il ait très peu d'argent, il a insisté pour participer à la collecte quand même.
(il n'en a pas moins participé à la collecte)
Même légèrement rayée, cette pierre précieuse garde une grande valeur.

même peut renforcer une hypothèse avec "si" en lui donnant une nuance concessive, une hypothèse
avec le gérondif.

Même si on m'offrait ce voyage, je ne partirais pas.
Même en partant tout de suite, vous ne pourrez le rattraper.
Alors même que X avait quitté la direction depuis cinq ans, on l’appelait toujours « Monsieur le
directeur ».

Pour renforcer l'expression de la cause ou du but

On inverse l’ordre habituel conséquence – parce que (cause)
Parce qu’il est riche, il se croit tout permis.

(Si)…. ce n'est pas que... c'est que
S’il vous a proposé son aide, ce n’est pas qu’il veuille vraiment vous rendre service, c’est qu’il cherche à
se faire bien voir.

d'autant plus / moins que
Je n’arrivais pas à déchiffrer cette inscription à moitié effacée, d’autant plus que le couloir n’était que
faiblement éclairé.
第6页
On antépose le but avec « pour ».
Pour assurer une paix durable, rien ne vaut l’éducation.

Si … c’est pour + infinitif / pour que + subjonctif
Si ….c’est afin de + infinitif / afin que + subjonctif

Si nous n’avons rien dit, c’est pour vous faire une surprise.
Si le médecin ne vous a rien dit, c’est pour que vous ne vous inquiétiez pas.

Pour une évaluation chiffrée
On peut utiliser des évaluations hyperboliques ou imagées.

Elle a fait ce travail en un rien de temps.
J'ai acheté ces meubles pour une bouchée de pain.
Elle a achevé ce travail en un clin d'oeil.
Cela coûte une fortune. Il a mis une éternité à arriver. J'ai trente-six choses à faire.

Certaines expressions figées autorisent des redoublement pléonastiques (qui appartiennent

normalement au registre familier) par exemple :

afficher , affirmer haut et fort que c’est bel et bien…

plein(e) et entier(e) purement et simplement

sain(e) et sauf (ve) peu ou prou etc.

Enfin il existe de nombreuses expressions à valeur hyperbolique. Quelques exemples :
Les Français plébiscitent la carte bancaire à puce.
Toutes les piscines ont été prises d'assaut.
Les enfants ont réclamé à grands cris une nouvelle séance de jeux.
Nous étions morts de fatigue.
云展网——上百万用户在此分享了PDF文档。上传您的PDF转换为3D翻页电子书,自动生成链接和二维码(独立电子书),支持分享到微信及网站!
收藏
转发
下载
免费制作
其他案例
更多案例
免费制作
x
{{item.desc}}
下载
{{item.title}}
{{toast}}