11920 木构建筑装修设计

发布时间:2017-4-11 | 杂志分类:建筑建材
免费制作
更多内容

11920 木构建筑装修设计

R É D A C T I O N Anne Norman est historiennede l’art, auteure et critique d’architecture.Également grande amoureuse d’architec-ture et de design, elle est l’auteure d’unevingtaine d’ouvrages et de nombreuxarticles de sensibilisation à l’architecturecontemporaine. Durant plus de 10 ans, ellea été rédactrice en chef d’une revue surl’aménagement du territoire, l’urbanisme etl’architecture. Elle participe régulièrement àde nombreux jurys d’architecture nationauxet internationaux.D I R E C T I O N É... [收起]
[展开]
11920 木构建筑装修设计
粉丝: {{bookData.followerCount}}
电子画册杂志、产品目录图册排版设计及在线制作发布,可手机翻看,能微信转发!
文本内容
第0页
ANNE NORMAN - ÉTIENNE BERTRAND

MADE IN WOOD

L’A R T D E C O N S T R U I R E E N B O I S

BELGIQUE - FRANCE - LUXEMBOURG
第1页
R É D A C T I O N Anne Norman est historienne
de l’art, auteure et critique d’architecture.
Également grande amoureuse d’architec-
ture et de design, elle est l’auteure d’une
vingtaine d’ouvrages et de nombreux
articles de sensibilisation à l’architecture
contemporaine. Durant plus de 10 ans, elle
a été rédactrice en chef d’une revue sur
l’aménagement du territoire, l’urbanisme et
l’architecture. Elle participe régulièrement à
de nombreux jurys d’architecture nationaux
et internationaux.

D I R E C T I O N Étienne Bertrand est socio-
logue et gérant de sociétés. Passionné
d’architecture depuis toujours, il lance
en 1999 le Salon Bois & Habitat, véritable
plateforme de promotion de la construction
et de l’architecture bois. Pour compléter ce
formidable outil, il met sur pied, à travers
l’organisation du même nom, différentes
actions de sensibilisation comme la publi-
cation de revues et de livres d’architecture,
l’organisation de journées de visites, de
colloques, conférences, expositions et prix
d’architecture et de design bois.
第2页
第3页
DIRECTION_
Étienne Bertrand / eb@archibois.be

RÉDACTION_
Anne Norman / normananne33@gmail.com

CORRECTION_
www.corrigenda.be

TRAITEMENT IMAGES_
bertrandrobin@me.com

DIRECTION ARTISTIQUE_
www.abinitio.be

ENTREPRISE_
www.naturhome.be / info@naturhome.be

COUVERTURE_
Architecture : Artau
Photographie : Benjamin Struelens

ÉDITION_
Éditions Mardaga / www.editionsmardaga.com
第4页
ANNE NORMAN - ÉTIENNE BERTRAND

MADE IN WOOD

L’A R T D E C O N S T R U I R E E N B O I S

BELGIQUE - FRANCE - LUXEMBOURG
第5页
第6页
PRÉFACE

Si l’architecture bois n’a plus à rougir face aux réalisations qui ont marqué notre art de
bâtir ces dernières décennies, c’est bien entendu grâce à la créativité et à l’audace des
architectes, mais également grâce à ces entreprises qui ont su adapter leur savoir-faire aux
techniques constructives bois modernes permettant la réalisation de projets exceptionnels.
Rappelons-nous : il n’y a pas plus de 15 ans, rares étaient les constructions en bois. Seuls,
quelques chalets de secondes résidences se glissaient dans les zones de loisirs et les
villages de vacances. Si le bois a toujours su séduire, cette mise en œuvre rustique, typique
des pays alpins, se heurtait à notre tradition de bâtir. Très éloignées de notre typologie
architecturale, ces constructions étaient, à juste titre, pourfendues par les gestionnaires
de l’urbanisme.
Les choses ont bien changé depuis. Et sous l’influence de pays voisins, comme la Suisse,
l’Autriche, l’Allemagne et la Finlande, nos régions ont su redécouvrir, sous le crayon inspiré
d'architectes talentueux, une architecture résolument tournée vers l’avenir, conjuguant le
noble matériau bois aux techniques les plus modernes, répondant à un nouvel art de vivre,
plus respectueux de notre environnement, de l’exigence de performance énergétique et
de confort.
À travers différentes publications, expositions, et colloques, l’association Bois & Habitat a
su, ces quinze dernières années, promouvoir une architecture poussée par un vent nouveau.
Aujourd’hui, je suis heureux de poursuivre cette œuvre à travers quelques exemples du
travail exécuté par une entreprise de construction réellement complice de cette nouvelle
architecture.
Ingénieurs, chefs de projets, chauffeurs-grutiers, charpentiers, monteurs, menuisiers,
toituriers, tout ce petit monde amoureux du bois et de sa mise en œuvre, sont les artisans
de la qualité d’un habitat qui regarde le futur en face.
Au fil des pages, vous découvrirez l’extraordinaire variété de mise en œuvre que permet ce
matériau qu'est le bois. Tantôt résolument moderne, tantôt plus classique, le bois se prête
à toutes les interprétations et n’a de limites que celles de notre imagination.

Étienne Bertrand
第7页
SOMMAIRE 5
8
PRÉFACE 13
INTRODUCTION 23
01_ COMPOSITION GÉOMÉTRIQUE 33
02_ SUR MESURE 43
03_ TRAIT D’UNION 51
04_ SECONDE PEAU 59
05_ PLEIN CHAMPS 69
06_ LIGNE DE CRÊTE 79
07_ PROJEC TION EN ÉQUILIBRE 87
08_ TEL UN BELVÉDÈRE 95
09_ CÔTÉ JARDIN 105
10_ GR ANGE DE LUMIÈRE 113
11_ FENÊ TRE S SUR V ILLE 121
12_ TOUT EN LONGUEUR 129
13_ MUTATION 139
14_ LIGNES CL AIRES
15_ TÉMOIN DE PERFORMANCE

6
第8页
16_ TOUT EN COURBES 149
17_ COMME UN COCON 153
18_ COLLEC TIVITÉ DU PASSIF 157
19_ ALTERNANCE 161
20_ AMBIANCE BOISÉE 165
21_ PLAISIRS D’ÉTÉ 169
22_ CARRÉ BLANC 173
23_ JEU DE VOLUMES 177
24_ ENVELOPPE AJOURÉE 181
ARCHITECTES 184
TOUT EN DÉTAILS 186
REMERCIEMENTS 189
CRÉDITS PHOTOGRAPHIQUES 190

7
第9页
第10页
L’ E X I G E N C E D ’ U N S AVO I R - FA I R E

L’architecture est le premier des arts majeurs, celui qui donne forme à nos espaces de
vie, de travail, de détente, de soin, de joie et de peine… Il constitue la seule discipline qui
abrite l’accomplissement de nos existences. Pour qu’il soit, il faut le talent et la qualité des
architectes, des maîtres d’ouvrage, mais aussi des entreprises qui lui donnent chair. Sans
ces dernières, l’architecture demeurerait à l’état de projet, de plan, de rêve. Pour la rendre
réelle, il lui faut impérativement des hommes capables de lui donner le corps qu’elle mérite,
des artisans au sens noble du terme. Sans la convergence de ces talents, l’architecture ne
peut être. Au mieux, on lui substituera un sous-produit, simple construction qui, quant à
elle, n’a rien d’un art.
Naturhome fait partie de ces rares entreprises qui pratiquent quotidiennement l’art de
bâtir. Elle est l’artisan de notre rêve le plus précieux, celui de vivre dans un lieu qui est à la
fois notre prolongement et notre abri. Elle incarne le savoir-faire, la maîtrise et l’expertise
dans le domaine de la mise en œuvre. Elle met au service des architectes et des maîtres
d’ouvrage l’ensemble de ses connaissances et leurs mises en pratique. Cette entreprise
est à l’architecture ce que les “petites mains” de la haute couture sont aux plus grandes
maisons dans ce domaine, des artisans de l’excellence.
Naturhome est une entreprise atypique dans le secteur de l’art de bâtir car elle conserve,
malgré son échelle (54 salariés), des valeurs quasi familiales, à des années-lumière de la
majorité des industriels de la construction, tout en ayant intégré les technologies de pointe.
Ce savoir-faire lui a permis de construire de nombreuses maisons d’exception en Belgique,
au Luxembourg, mais aussi en France, en Italie, en Espagne et en Grande-Bretagne.
Son histoire est d’abord celle d’un homme, Robert Belhomme, menuisier de formation qui,
en 1969, décide de se spécialiser dans la construction. En 1972, passionné par l’édification en
bois, il contacte une société Norvégienne qui construit des chalets et décide de les importer
en Belgique. Malheureusement, la typologie de cette architecture ne rencontre pas le succès
imaginé. De plus, à cette époque entièrement tournée vers le béton, le bois est considéré
comme un matériau dépassé. Mais Robert Belhomme est un visionnaire et n’abandonne pas.  

9
第11页
  Il se tourne vers le marché allemand, plus en phase avec ce type de construction.
L’Allemagne, alors à l’avant-garde dans le domaine de la construction en bois, mais aussi
et déjà, dans celui de l’environnement et du développement durable, lui apporte un
savoir-faire inestimable. Il y acquiert le maniement de produits et techniques hautement
qualitatifs soumis à des labels rigoureux et respectueux de l’environnement (isolation
naturelle, panneaux sans formaldéhyde…).
Il importe en Belgique la technique du madrier empilé, remplacée ensuite par celle du
poteau-poutre, et enfin par l’ossature en bois. Durant la première décennie 2000, Robert
Belhomme se retire peu à peu des affaires et confie la direction de l’entreprise, établie à
Troisvierges au Grand-Duché de Luxembourg, à Pierre Solheid, l’actuel propriétaire. Ce
dernier pousse toujours plus loin le souci de l’excellence et de la durabilité, convaincu
que la haute technologie peut se mettre au service des hommes et de l’environnement.
Il investit dans des machines numériques et dans l’industrialisation de pointe tout en
maintenant les valeurs traditionnelles de Naturhome : une parfaite maîtrise au service des
clients, le respect de ses engagements induisant des relations de confiance, la solidarité et
le développement de l’esprit d’équipe au sein de l’entreprise. Une combinaison qui fait la
clé de son succès et la qualité des rapports établis tant avec les architectes que les maîtres
d’ouvrage.
Pierre Solheid a le souci de rester à la pointe de l’innovation. Il guette la moindre invention
susceptible de parfaire l’objectif qualitatif tant au niveau des performances énergétiques,
de la durabilité, du confort de vie, de l’inventivité que de l’esthétique. À cette fin, il
participe à de nombreux salons et colloques internationaux, dont beaucoup dans les
pays germaniques (Allemagne, Autriche, Suisse), très à l’avant-garde dans le domaine. Il
s’entoure progressivement d’ingénieurs, dessinateurs et techniciens hautement qualifiés.
Grâce à ce parcours, Naturhome permet au bois de s’exprimer dans toute la gamme de ses
potentialités, tant traditionnelles que contemporaines, en association ou non avec d’autres
matériaux comme le béton et l’acier.

10
第12页
Ces objectifs d’excellence induisent un mode de travail visant le qualitatif et non le
quantitatif. Les projets sont sélectionnés, exactement comme dans tous les domaines du
haut de gamme. Ce n’est qu’à cette condition que l’entreprise peut poursuivre son chemin
en conservant les valeurs qui ont façonné son travail. À une époque d’hyperconsommation
et de perte de qualité tant au niveau des conditions de travail, des matériaux, que de
l’impact environnemental… on ne peut que la féliciter et l’encourager.
Tout comme il est préférable de consommer moins mais mieux, il est souhaitable de
réfléchir à notre mode d’habiter. Ce n’est que de cette manière que, peu à peu, la qualité
deviendra moins coûteuse que la quantité. Quand nous aurons intégré dans l’impact de
notre mode de consommation toutes les incidences néfastes du “low cost” sur la société et
l’environnement que nous léguerons aux générations futures, alors seulement le qualitatif
sera à nouveau accessible au plus grand nombre. En attendant, ce choix est non seulement
celui de l’excellence mais aussi celui du citoyen responsable. L’objectif de Naturhome, déjà
performante dans la construction des maisons basse énergie et passives, est de construire
le plus fréquemment possible des édifices à “énergie positive”, c’est-à-dire produisant plus
d’énergie qu’ils n’en consomment. Un concept énergétique qui, peut-être un jour, grâce à
des entreprises comme la leur, deviendra la norme.
Naturhome bâtit tant pour les hommes que pour la nature. Son fil conducteur est aussi et
surtout, un métier au service des générations futures. Les exemples qui illustrent ce livre
démontrent comment elle participe à changer l’image stéréotypée de l’architecture bois et
met sa pratique au service d’une architecture à la pointe du progrès, bien éloignée du style
“cabane” auquel ce matériau est encore trop souvent associé. •

11
第13页
第14页
A R C H I T E C T U R E _   Laurent Warlop
L I E U _   Rhode-Saint-Genèse (B)

01_ CO M P O S I T I O N G ÉO M É T R I Q U E

Cette maison est le fruit d’un long processus, délicat et rare, bien
qu’il soit indispensable à l’architecture. Elle résulte d’un travail de
modélisation spatiale très poussé. Le maître d’ouvrage, qui en est
aussi l’auteur, a travaillé l’espace au sens premier, il l’a sculpté, modelé
comme on dégrossit une pierre, ou plutôt comme on taille un diamant
pour en extraire l’essence la plus pure. Ce travail peut s’apparenter à
celui d’un alchimiste qui tente de trouver l’élément parfait issu de la
rencontre entre trois composants essentiels : une famille, un lieu, un
espace.
Le principe était de travailler un contenant, les limites extérieures de
la bâtisse et de sculpter l’espace intérieur, de le structurer.
Le point de départ s’est cristallisé autour du désir de profiter au
maximum de la lumière naturelle dans un pays où l’on vit souvent
à l’intérieur. L’objectif était de générer des espaces de vie les plus
fluides et ouverts possible tout en s’adaptant à une échelle humaine.
Un intérieur constitué d’une juxtaposition de volumes communicants,
alternant dilatation et resserrement spatial. Les volumes obtenus
ne sont jamais fermés, tout en offrant un sentiment de protection,
d’intimité indispensable à une habitation.
Pour ce faire, Laurent Warlop est parti d’une enveloppe plutôt clas­
sique de maison, qu’il a travaillée et épurée au fur et à mesure, une
constante étant le rejet systématique de la symétrie. La maison est
divisée en trois parties, tant en hauteur qu’en largeur (étages et
travées). Le chiffre 3 est par ailleurs très significatif pour le concepteur
car il représente la multitude. Toutes ces parties communiquent entre
elles et s’articulent autour d’une diagonale structurant l’ensemble de
l’espace. Les étages des trois travées communiquent visuellement
tout en étant décalés. Chaque bloc s’emboîte l’un sur l’autre et tourne
autour d’un axe, un peu à la manière d’un “rubik’s cube”. 

13
第15页
Le débord entre la façade et la toiture
sert à la fois de pare-soleil et de cadre
rythmant les façades. La plupart des
angles sont vitrés afin d’alléger au
maximum l’édifice.

  Ce travail peut également s’identifier à celui des peintres futuristes
qui, en une seule image, montrent simultanément plusieurs moments
d’un même mouvement. Le résultat est un espace dynamique, doté
de points de vue quasi infinis, jamais cloisonné tout en étant modulé.
Il n’y a quasi pas de lignes droites mais un mariage de diagonales qui
n’agressent pas car leurs angles ne sont jamais aigus.
À cette complexité pourtant fluide de l’espace intérieur, il fallait
trouver des façades qui fassent corps, qui en expriment la logique.
100 dessins ont été nécessaires pour concevoir la version finale. Il
fallait trouver un équilibre entre l’excitation et l’apaisement de l’esprit,
un peu comme dans une œuvre musicale : varier le rythme tout en
gardant le même motif.
Les lignes de composition ont été travaillées en utilisant deux
éléments standards modulés selon le nombre d’or. Les deux formes
se déclinent en deux matières : le verre et le crépi. Tout en répondant
à l’espace intérieur, dont la structuration s’est faite en tenant compte
de l’ensoleillement et des vues, la maison s’appréhende depuis l’allée
d’accès qui devient un axe de perception structurant. Ce dernier
s’oriente vers la pointe de la toiture.
La maison se distingue aussi par sa silhouette singulière, dessinée par
une toiture à versants dont le faîte est désaxé, et un large débord qui
constitue un L inversé avec le mur enduit et encadre partiellement les
différents modules. À l’exception de ce cadre partiel, aucun mur ne
construit les angles qui restent les plus légers possible.
Donner corps à un projet aussi singulier n’était pas une mission facile.
Naturhome a soulevé ce défi et réussi à matérialiser un espace hors
du commun, exactement à la manière d’un orchestre transformant les
notes en mélodie. •

14
第16页
第17页
ÉTAGE

REZ-DE-CHAUSSÉE FICHE TECHNIQUE_

16 • S tructure en poteaux-poutres
• Ossature en bois entre les poteaux et

les poutres
• C hâssis en afzélia
• E nduit Sto sur isolant en fibres de bois
第18页
17
第19页
第20页
La façade est constituée de deux
types de modules, l’un en verre, l’autre
revêtu de crépi, qui répondent à la
structuration de l’espace intérieur tout
en offrant une lecture dynamique et
originale de l’architecture. La toiture à
versants possède un faîte désaxé et des
pignons totalement vitrés.

Les trois étages de la maison sont
légèrement décalés en fonction de la
travée (trois étages pour trois travées).

Le regard peut embrasser l’espace
sur toute la hauteur de la bâtisse sans

interruption, une expansion spatiale
très subtilement rythmée et ponctuée.

19
第21页
第22页
Les espaces intérieurs alternent avec
beaucoup de justesse resserrement et
dilatation. Les volumes ne sont jamais
enfermants tout en étant suffisamment
sécurisants. L’espace présente une
fluidité qui offre des points de vue
multiples et une circulation optimale de
la lumière naturelle.

21
第23页
第24页
A R C H I T E C T U R E _   Jean-Paul Hermant
L I E U _   Rosières (B)

02_ S U R M E S U R E

Cette maison est une parfaite illustration de la rencontre entre
l’ensemble des compétences et de la sensibilité nécessaires pour
donner jour à une architecture authentique : celle d’un maître
d’ouvrage, d’un terrain, d’un mode de vie, d’un architecte capable de
faire la synthèse et de la transcrire spatialement et, bien entendu, des
hommes de l’art aptes à donner corps au projet élaboré.
L’actuelle demeure remplace une ancienne bâtisse mal conçue
construite durant les années cinquante. Seuls les sous-sols ont été
conservés. Elle s’implante au milieu d’un vaste terrain sur lequel elle
jouit d’une position idéale.
L’architecte a restructuré l’agencement du programme afin d’obtenir
une cohérence globale, tout en conservant les limites de l’ancienne
maison auxquelles il a adjoint un volume latéral abritant l’entrée. Cette
dernière prend la forme d’un sas, un espace de transition énergétique
et psychologique.
Dès l’entrée, le ton est donné et l’espace révèle les qualités qui le
distinguent : un souci très poussé du détail au service de la cohérence
spatiale de l’ensemble. L’architecte a conçu un édifice où le moindre
élément participe à l’harmonie générale, chacun résonnant à l’unisson.
Rien n’est laissé au hasard. Non pour exprimer une maniaquerie
maladive mais dans l’objectif de révéler une symphonie dans laquelle
chaque note tient sa place.
Passé le sas, on pénètre dans un vaste espace ouvert qui abrite les
pièces de vie : cuisine, salle à manger, séjour. Le bureau, auparavant
au rez-de-chaussée, a été déplacé à l’étage afin de préserver un
espace aéré. La cage d’escalier a été intégrée dans le seul endroit où
l’escalier menant au sous-sol et celui conduisant à l’étage pouvaient
être superposés. 

23
第25页
La chambre à coucher prend la forme
d’un écrin transparent immergé dans la
nature. Une bonne ventilation couplée

à un système d’occultation permet de
limiter la surchauffe de la pièce.

  Le rez-de-chaussée est rythmé par une succession d’espaces
délimités par des éléments de mobilier intégrés dont la hauteur
décroissante conduit de la position debout (dans la cuisine) à celle
assise dans le salon, avec une hauteur intermédiaire donnée par les
meubles encadrant l’escalier.
Chaque ouverture, chaque élément, est positionné pour jouir au
maximum des vues sur le jardin.
Les maîtres d’ouvrage désiraient vivre dans un espace le plus ouvert
possible et assurant une transparence entre l’avant et l’arrière du
terrain. Les châssis délimitant le salon peuvent coulisser et s’ouvrir sur
une largeur de plus de six mètres vers la terrasse.
Dans le même esprit, la salle à manger s’intègre dans un volume
entièrement vitré en débord sur le jardin. Principe que l’on retrouve à
l’étage pour la chambre à coucher principale.
La forme extérieure de la maison est la résultante de l’agencement
interne des fonctions, du désir de transparence et d’ouverture sur le
jardin, et des limites de l’ancienne bâtisse.
L’ensemble constitue le parfait écrin, par ailleurs conçu avec la rigueur
d’exécution d’un orfèvre. Du cousu main pour cette famille, dont
l’architecture révèle le désir de connexion constante avec la nature
environnante. •

24
第26页
第27页
Seul le volume de l’entrée a été ajouté
aux limites de la maison originelle.
L’usage d’un bardage en bois en
languettes verticales associé à de
vastes fenêtres épousent idéalement
l’environnement. Les angles de la
maison sont travaillés en arrondis afin
d’obtenir un volume plus doux. La
maison est dotée de toitures vertes.

26
第28页
第29页
COUPE FICHE TECHNIQUE_

• Maison ossature en bois

• Bardage en cèdre ajouré vertical

• Chauffage au sol et

pompe à chaleur air/eau

• Châssis passifs

• Besoin en chauffage de 18 kWh/m²/an

• Angles extérieurs arrondis

• Structure métallique apparente

Façades et coupes

8 ÉTAGE échelle 1/100

012 4 8 Plan étage

échelle 1/100REZ-DE-CHAUSSÉE

012 4 8 Plan Rez
échelle 1/100

28
第30页
第31页
第32页
Le rez-de-chaussée est conçu comme L’inclinaison de la colonne côté fenêtre
une succession de tranches spatiales se justifie par l’utilisation d’une grande
rythmées par le mobilier intégré dont poutre qui fait toute la profondeur de
la hauteur décroissante mène de la la maison et qui se poursuit dans le
position debout dans la cuisine, à celle porte-à-faux extérieur. En inclinant les
assise dans le salon. colonnes, l’architecte a pu en diminuer
la longueur et équilibrer les charges
du porte-à-faux. L’inclinaison de l’autre 31
colonne est une réponse formelle à la
première.
第33页
第34页
A R C H I T E C T U R E _   Michel Vanden Eynde
L I E U _   Bousval (B)

03_ T R A I T D ’ U N I O N

À l’origine de cette maison, il y a avant tout un coup de cœur pour
un terrain doucement vallonné, implanté en bordure de forêt. Il
abritait une ancienne maison à laquelle fut adjointe une succession
d’extensions par l’ancien propriétaire. Après quelques hésitations, il a
été décidé de conserver ce logis à la typologie rurale dans lequel les
maîtres d’ouvrage ont pu vivre durant les travaux.
Plutôt que de tout raser et de concevoir un projet ex nihilo, l’architecte
a choisi de construire un édifice relié matériellement à l’ancien par une
aile de circulation vitrée, faisant également office d’entrée pour les
deux ailes d’habitation.
Il a opté pour une typologie traditionnelle évoquant la volumétrie
d’une grange implantée parallèlement à l’existant, mais en retrait afin
de préserver l’ensoleillement de l’ancienne demeure devant laquelle a
été aménagé un petit jardin de curé. Cette partie accueille désormais
les amis qui bénéficient d’un séjour, d’une cuisine et de chambres avec
salle de bain, mais aussi l’activité de la propriétaire organisant des
ateliers d’art thérapie. Cette dernière aime les demeures anciennes et
peut ainsi jouir des deux maisons et de leurs ambiances respectives.
L’accès carrossable a été détourné vers l’arrière du terrain afin de
préserver la maison d’origine.
La nouvelle construction s’apparente à l’ancienne au niveau de sa
typologie formelle, tout en ne sacrifiant rien à son époque dans sa
manière de l’exprimer. Entièrement bâtie en ossature en bois, elle est
revêtue d’un bardage horizontal ajouré divisé en travées verticales
de 90 centimètres qui rythment l’entièreté du projet. Ce calepinage
se retrouve dans l’ensemble de la conception tant en plan qu’en
élévation. 

33
第35页
L’architecte s’est inspiré de la typologie
de l’ancienne bâtisse pour élaborer une
maison qui ne renie pourtant rien de son

époque. L’architecture contemporaine
dialogue en parfaite harmonie avec
l’édifice préexistant.

Un plan du rez-de-chaussée en demi-
croix donne une assise au volume
supérieur qui évoque celui d’une

grange. Le débord de la toiture ainsi
que le pignon vitré apportent une belle

légèreté à l’ensemble de la bâtisse.

  Deux ailes sortent du quadrilatère à la manière des branches d’une
croix et accueillent le salon et la salle à manger entièrement vitrés. Des
arceaux doivent être installés sur ces façades afin d’y faire pousser de
la végétation et assurer une protection solaire. Ces deux ailes sont
recouvertes d’une toiture plate, dont une avec terrasse.
La toiture à versants est réalisée en bardeaux de bois offrant une
unité de matériau et de couleur (patine grise) qui apporte un cachet
particulier à l’ensemble et le distingue des habitations traditionnelles.
Cette toiture présente un débord sur chaque pignon et offre une
protection solaire tout en allégeant la silhouette de l’édifice.
La partie haute du terrain accueille une piscine délimitée par un
recouvrement en bois de même facture que celle utilisée pour la
maison et des murets en gabions de pierres.
La maison s’ouvre à la lumière mais aussi au paysage, visible depuis
toutes les pièces. La cuisine séparée, noyau de la vie familiale, s’ouvre
sur l’arrière du terrain et offre de belles vues sur la forêt voisine.
Le couloir vitré assurant la liaison entre les deux entités est revêtu d’une
toiture verte. Cette zone de liaison est conçue sur le même module que
celui rythmant la nouvelle aile et dans les mêmes matériaux.
La mise en œuvre du bois est particulièrement soignée. Certains
éléments ont été découpés sur place afin d’obtenir une plus grande
précision dans l’exécution des détails. Un des points délicats du bois
non traité est l’uniformité de sa patine afin d’éviter “l’effet coulée”.
Dans ce cas, tout a été étudié afin d’harmoniser le travail du soleil.
Des éléments en aluminium parachèvent l’ensemble. Ce souci du
détail est d’autant plus capital que l’architecture en bois, malgré les
nombreux avantages qu’elle offre, ne supporte pas l’approximation
au risque de ressembler très vite à une boîte mal finie. Une réelle
expertise lui est indispensable. •

34
第36页
第37页
第38页
Un bardage horizontal ajouré, divisé en
travées verticales de 90 centimètres,
rythme l’ensemble du projet et lui
confère une cohérence spatiale
particulière.

Le retrait de la façade par rapport au
pignon constitue une protection solaire

efficace et esthétique.

37
第39页
De vastes surfaces vitrées offrent des
vues imprenables sur le jardin et le
paysage.

Un couloir entièrement vitré relie
l’ancienne maison et la nouvelle. Cette
partie accueille l’entrée et distribue
l’ensemble du bâti.

38 Dans le sous-sol, on découvre un home-
cinéma, à l’ambiance et à l’acoustique
particulièrement soignées.
第40页
第41页
第42页
FICHE TECHNIQUE_ REZ-DE-CHAUSSÉE

• Extension en ossature bois ÉTAGE
• Bardage en cèdre ajouré, COUPE

pose horizontale + enduit STO sur isolant 41
en fibres de bois
• Isolation en cellulose insufflée +
fibres de bois
• C hâssis triple vitrage en afzélia
• Terrasse en ipé
• P arquet en chêne huilé
• Chauffage sol avec pompe à chaleur
eau/eau
第43页
第44页
A R C H I T E C T U R E _   Crahay & Jamaigne
L I E U _   Ovifat (B)

04_ S ECO N D E PE AU

Le chalet a été totalement emballé Cet édifice est le domicile de l’administrateur délégué de Naturhome,
sous une nouvelle ossature revêtue qui désirait rénover son ancien chalet afin d’en améliorer le confort
d’un bardage vertical ajouré en cèdre thermique. C’était aussi l’occasion de le restructurer et de l’adapter
non traité. Seul le volume au-dessus au mode de vie actuel.
de l’entrée a été ajouté à l’architecture Il s’agissait d’un chalet à l’allure plutôt rustique, non isolé, constitué
d’origine. Ce dernier abrite le salon de rondins de bois de 14 cm d’épaisseur. L’architecte a construit
et se distingue par un revêtement en une nouvelle ossature entourant l’ensemble de la construction, à
panneaux Trespa. l’intérieur de laquelle a été placée une isolation de 24 cm. La toiture
a également été isolée davantage. Les nouveaux châssis sont dotés
de triple vitrage.
Seule l’extension revêtue de panneaux Trespa a été ajoutée, en
toiture, au volume d’origine. La nouvelle peau, choisie pour exprimer
esthétiquement le changement, est un bardage en cèdre naturel non
traité, en pose verticale ajourée. Avec le temps, le bois revêtira une
teinte grise qui se déclinera avec le gris des panneaux de l’extension.
L’intérieur a subi une refonte complète. La bâtisse ancienne s’est
transformée pour laisser place à un intérieur très contemporain.
Les revêtements muraux en bois ont été sablés et traités afin d’être
blanchis. Le sol est recouvert d’un parquet en châtaignier dans
les chambres et en chêne dans le nouveau salon. Le programme
comprend trois chambres et une vaste cuisine ouverte sur le paysage
agrémenté d’un bel étang. Un nouvel escalier dessert l’espace salon
installé dans l’extension. Les marches en chêne présentent une
section leur permettant d’être autoportantes. 

43
第45页
  L’extension a pris la forme d’un quadrilatère perpendiculaire au
chalet, reposant sur deux minces colonnes et donnant l’impression
qu’il est suspendu dans l’espace. Il a permis d’ouvrir généreusement
le séjour sur l’extérieur, ce qui ne pouvait être le cas auparavant à
cause de la toiture à double versant. La nouvelle boîte sert aussi de
portique à l’entrée principale située juste en dessous.
La cuisine s’ouvre sur un paysage magnifique, agrémenté d’un étang
et d’une zone de détente pour les beaux jours.
L’ancien chalet a ainsi été doté d’une nouvelle vie, totalement en
accord avec les principes de Naturhome : la déclinaison du bois de
la manière la plus qualitative possible, toute en mesure, accordant
l’ancien et le nouveau avec intelligence et harmonie et poussant au
maximum les performances énergétiques et les qualités écologiques
de l’architecture. Mais aussi, et avant tout, un lieu de vie agréable, un
abri ouvert sur la nature environnante tout en la respectant. •

44
第46页
第47页
第48页
La cuisine s’ouvre généreusement sur
le jardin par une porte totalement
escamotable.

47
第49页
La silhouette de l’ancien chalet est
toujours bien lisible. Pourtant, le

changement de revêtement lui donne
une allure bien différente. De rustique
il est devenu moderne, avec des lignes

épurées et des arêtes bien marquées
qui ont pris la place des anciens rondins.

FICHE TECHNIQUE_
• O ssature en bois de 24 cm emballant

une construction en rondins empilés
• B ardage vertical en cèdre ajouré 17/65,

traité à l’huile Cabot
• B ardage en panneaux Trespa
• C hâssis en bois/alu triple vitrage
• E scalier autoportant en chêne

48
云展网——上百万用户在此分享了PDF文档。上传您的PDF转换为3D翻页电子书,自动生成链接和二维码(独立电子书),支持分享到微信及网站!
收藏
转发
下载
免费制作
其他案例
更多案例
免费制作
x
{{item.desc}}
下载
{{item.title}}
{{toast}}